Le pont du 25-Avril (ou « ponte 25 Abril » en portugais) est le premier pont suspendu au-dessus du Tage, à Lisbonne

En 1960, encore sous la dictature de Salazar, la décision est prise de faire un pont sur le Tage. Cette tâche est confiée aux Américains de l’American Bridge avec l’aide de onze sociétés locales1Le pont est nommé pont Salazar, d'après le dictateur du Portugal à l'époque. Mais tout de suite après la révolution des œillets, il est renommé pont du 25-Avril, jour de la révolution.

 

IMG_4950

 

 

encore!!! pas de vue sans vin ici !!!

 

IMG_4927

Drôles d'embarcations sur le Tage 

IMG_4946

La voilà la magnifique Tour de Belèm

IMG_4925

 

 

La tour fut construite entre les années 1515 et 1521 par l'architecte militaire Francisco de Arruda, lequel était déjà le concepteur de plusieurs forteresses élevées au Maroc, sur les terres possédées par les Portugais. L'influence de l'art mauresque est manifeste dans les décorations délicates des fenêtres et balcons cintrés, ainsi que sur les coupoles cannelées des échauguettes

ci dessous : le Padrao dos descobrimentos (monument des découvertes)

IMG_4952-001

Il a été construit en 1960 par l'architecte Cottinelli Telmo  à la demande de SalazarIl fut édifié pour célébrer le 500e anniversaire de la mort d'Henri le NavigateurLe monument a la forme d'une caravelle. Henri le Navigateur se tient à la proue, une caravelle entre les mains. Deux files descendantes, de chaque côté du monument, rassemblent les statues réalisées par le sculpteur Leopoldo de Almeida  des figures portugaises liées aux Grandes découvertes.

 

IMG_4967

 

 

 

IMG_4960

 

 

 

mais avant de quitter Belèm allons déguster les pastéis un incontournable!!!

 

Pasteis-de-Nata-portugal

 

 

L’histoire des Pastèis de Belèm
Au début du XIXe siècle, à Belém, près du Monastère des Jerónimos, se trouvait une raffinerie de sucre de canne, associée à un petit magasin de commerce en tout genre. Suite à la révolution libérale de 1820, tous les couvents du pays furent fermés en 1834 et le clergé ainsi que ses travailleurs expulsés. Toutefois, afin de subsister, un des anciens occupants du Monastère décida, en 1837, de vendre, dans ce même petit magasin, des tartelettes issues de la recette originale du couvent et rapidement appelées « Pastéis de Belém » (Tartelettes de Belém)

ob_82190880e593a0d45a115275ce75e959_image

 

un régal !!!  

Vous ne verrez malheureusement pas de photos du Monastère des jeronimos et du  cloître 

c'était le 1 er mai et il était fermé à la visite !!!!

je dois donc impérativement retourner à Lisbonne!!!

belem

 

demain en repartant de Belèm !!!à suivre